Sports

Rapport et faits saillants des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 2022: Sainz devance Verstappen pour décrocher la première pole lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne humide | Formule 1®

GettyImages-1406377459.jpg

[ad_1]

Un tour magistral dans une qualification du Grand Prix britannique humide a vu Carlos Sainz de Ferrari décrocher sa première pole position en Formule 1, en battant le Red Bull de Max Verstappen, qui avait mené une grande partie de la séance.

La pluie avait commencé à tomber sur Silverstone quelques minutes seulement avant le début des qualifications, Verstappen menant confortablement Q1 et Q2. Verstappen menait alors la Q3 dans les derniers instants lorsque Sainz a déclenché son dernier tour pour arrêter les chronos à 1m 40.983 et prendre la P1 avec un effort qu’il a décrit avec incrédulité comme “terrible”. Le week-end de son 150e départ en Grand Prix, cependant, terrible a très bien fait.

Sainz avait 0,072 seconde d’avance sur Verstappen, avec Leclerc P3, à 0,315 seconde de son coéquipier – Leclerc et Verstappen ayant tous deux subi des vrilles en Q3 lors de tours prometteurs.

Sergio Perez était P4 dans le deuxième Red Bull, devant la Mercedes de Lewis Hamilton, avec Lando Norris P6, alors que Fernando Alonso et George Russell complétaient le top huit. Zhou Guanyu était P9, tandis que Nicholas Latifi a survécu à une sortie effrayante au virage 1 pour prendre P10, lors de sa toute première apparition en Q3.

1


Carlos
Sainz
ISC
Ferrari
1:40.983
2


Max
Verstappen
VER
Course de taureaux rouges
1:41.055
3


Charles
Leclerc
LEC
Ferrari
1:41.298
4


Sergio
Pérez
PAR
Course de taureaux rouges
1:41.616
5


Lewis
Hamilton
JAMBON
Mercedes
1:41.995

Pierre Gasly était P11 pour AlphaTauri, devant la deuxième Alfa Romeo de Valtteri Bottas et son propre coéquipier Yuki Tsunoda, Daniel Ricciardo et Esteban Ocon étant tombés sous le coup de la détérioration des conditions en Q2 et n’ayant pas réussi à s’en sortir, prenant P14 et P15.

À défaut de sortir du Q1, Alex Albon était P16 – bien qu’il soit équipé du vaste package de mise à niveau de Williams, que Latifi n’avait pas – tandis que Haas et Aston Martins sont également sortis dans le premier segment, l’ordre Kevin Magnussen en P17, devant Sebastian Vettel, Mick Schumacher et Lance Stroll.

Ainsi, Sainz a enfin obtenu cette toute première pole position. Mais la première victoire peut-elle avoir lieu dimanche, sur une piste de Silverstone qu’il adore ? Branchez-vous sur le savoir.

Temps forts des qualifications : Grand Prix de Grande-Bretagne

COMME CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Haas et Aston Martins abandonnent alors que la pluie trempe la piste de Silverstone

Avec seulement 10 minutes avant le début des qualifications, une troupe de nuages ​​​​de pluie britanniques toujours fiables ont dégorgé leur contenu sur le circuit de Silverstone, provoquant une plongée pour toutes les équipes sur les pneus intermédiaires – et un gros embouteillage avant le feu vert alors que les pilotes ont cherché à obtenir un tour de banque au tableau au cas où la pluie s’intensifierait.

En l’occurrence, la pluie s’est en fait ralentie tout au long du segment d’ouverture, une ligne plus sèche apparaissant autour de la piste emblématique de 3,6 milles alors que Verstappen établissait la première référence avec un 1m 40.452, passant à 1m 39.975s un tour plus tard, 0.655s d’avance sur Leclerc.

La question était maintenant de savoir si la piste s’améliorerait suffisamment pour que les équipes s’adaptent aux slicks. Mais finalement, alors que la piste s’améliorait, elle ne s’améliorait pas assez pour les pneus sans bande de roulement.

Alors que le chronomètre était à zéro lors de l’ouverture des qualifications de 18 minutes, Leclerc a riposté à Verstappen pour revendiquer brièvement la première place, seulement pour un sublime tour de secteur tout violet de Verstappen pour le voir afficher un 1m 39.129s, 0.717s plus haut. sur le Monégasque, alors que George Russell se place P3, à 0.899s du rythme ultime, devant Sainz, Hamilton et Perez.

En bas de l’ordre, Daniel Ricciardo risquait une sortie embarrassante en Q1 sur les lieux de ses débuts en F1 il y a 11 ans, avant qu’un dernier effort ne le propulse à une éventuelle P14. Chez Williams, et bien qu’il ne soit pas équipé de l’importante série d’améliorations de son coéquipier, Nicholas Latifi a fait Q2 pour la première fois cette saison en P15, avec Alex Albon en P16 de 0,080 et déplorant la stratégie de Williams d’utiliser cool- les tours plutôt que de continuer à circuler dur.

La météo a reflété l’ambiance chez Haas et Aston Martin, tandis que les deux équipes ont perdu les deux voitures en Q1, Vettel exprimant sa frustration lamentable face à une série de coups de volant.

Éliminés : Albon, Magnussen, Vettel, Schumacher, Stroll


1406375066

Albon a pris un bain tôt

Q2 – Latifi fait sa première apparition en Q3 aux dépens d’Ocon et Ricciardo

Tout le monde essayait maintenant d’avoir une idée de ce que la météo allait faire pendant le reste des qualifications – avec les ondes pleines d’ingénieurs offrant des opinions météorologiques différentes…

Il s’est avéré que la pluie augmenterait régulièrement tout au long de la Q2, ce qui signifie que les pilotes qui obtiendraient un bon tour au tableau en début de course auraient un net avantage. Verstappen a de nouveau ouvert la voie, avec un tour de 1m 40.655s qui était environ une seconde et demie plus lent qu’il n’avait réussi en Q1, avec Hamilton – quelqu’un qui sait une chose ou deux sur le fait de faire un tour à Silverstone sur le mouillé – se classant en P2, 0,407 est éteint.

Avec le drapeau à damiers flottant pour la Q2, les feuilles de temps étaient une mer de jaune, aucun des pilotes dans les cinq dernières zones d’élimination n’améliorant ses derniers efforts. Cela signifie qu’Esteban Ocon s’est retrouvé en P15, une place derrière la McLaren de Ricciardo. Les deux AlphaTauris ont également abandonné – bien que compte tenu de leurs difficultés de rythme ce week-end, 11e pour Gasly et 13e pour Tsunoda ne soient peut-être pas une si mauvaise chose – avec Bottas 12e.

Nicolas Latifi a été l’un des pilotes à réaliser un solide début de tour – et c’était assez bon pour amener le pilote Williams sous pression en Q3 pour la première fois de sa carrière, puisqu’il a pris la 10e place juste derrière Zhou Guanyu, le pilote chinois poursuivant son parcours impressionnant comme la seule Alfa dans le top 10.

Ainsi, ce sont les deux Red Bull, les Ferrari et les Mercedes en Q3, rejoints par Norris de McLaren, Alonso d’Alpine et les Zhou et Latifi susmentionnés.

Éliminés : Gasly, Bottas, Tsunoda, Ricciardo, Ocon


1406375607

Ricciardo a abandonné en Q2 alors que Norris réussissait

Q3 – Sainz prend sa première pole position alors que Verstappen et Leclerc tournent

Les inters sont restés les pneu du jour pour Q3, tandis que des rumeurs d’une nouvelle averse de pluie s’ajoutant au brouillard existant ont été entendues par la radio de l’équipe alors que les pilotes se dirigeaient vers la piste lisse de Silverstone. Une fois de plus, semblait-il, un tour de banquier était nécessaire.

Verstappen semblait en mettre un, quand il a filé sauvagement en sortant de Stowe, son RB18 exécutant une pirouette soignée. Était-il déconcerté ? Non, car il a ensuite affiché deux secteurs violets en route vers la P2, avant d’améliorer son deuxième effort pour établir un 1m 42.966s. “Plus de pluie attendue, continuez à pousser”, a dit Verstappen, et le Néerlandais a dûment gardé son pied et a continué à faire des tours.

À deux minutes de la fin, c’était Verstappen de Hamilton et Leclerc, ces trois-là qui semblaient prêts à s’affronter pour le butin de qualification. Mais alors de nulle part est venu Sainz, qui avait volé sous le radar depuis qu’il a mené le FP2 vendredi après-midi. Et le temps étant passé à zéro, Sainz a pris le drapeau à damier avec un tour qui était assez bon pour la pole provisoire.

Verstappen et Leclerc allaient rapidement derrière – mais Leclerc a filé au virage 14, avec des drapeaux jaunes forçant Verstappen à lever et à remettre la pole position à Sainz.

Lorsque l’Espagnol a été informé de son triomphe, il a répondu avec incrédulité : « J’étais terrible là-bas ! Comment ai-je obtenu P1 ?!”

“Vous avez gardé le cap comme un bon opérateur !” répondit en riant son ingénieur.

Qualifications du GP de Grande-Bretagne 2022: Carlos Sainz décroche une première pole sensationnelle à Silverstone

Vivez des scènes extatiques dans le garage Ferrari alors que la Scuderia célébrait sa charge espagnole populaire. Verstappen était suffisamment satisfait pour se contenter de la P2, l’homme en forme tout au long des qualifications manquant de seulement 0,072 seconde alors que Leclerc se classait troisième, devant Perez.

Hamilton avait semblé menacer un départ au premier rang, mais a finalement été «vidé» de prendre la cinquième place au huitième de son coéquipier Russell un jour que Mercedes a admis être un peu décevant – compte tenu de leur suite de mises à niveau pour le W13.

Entre les Silver Arrows se trouvaient Lando Norris et Fernando Alonso “très satisfaits”. Zhou Guanyu a terminé neuvième, tandis qu’un gros tête-à-queue de Latifi au virage 1 en Q3, dont le Canadien a eu la chance de s’échapper sans dommage, l’a finalement laissé 10e.


1406377698

Sainz a été félicité par le champion 1992 Nigel Mansell

Citation clé

“Tout d’abord, merci à toute la foule pour les encouragements et merci à tous d’être restés là-bas avec cette pluie. Espagnols, nous luttons un peu plus avec cette pluie, mais vous pouvez dire que vous y êtes habitués. Merci d’avoir été là, c’était un bon tour, mais j’avais du mal avec l’eau stagnante – sur les intermédiaires, il y avait beaucoup plus d’eau stagnante sur la ligne de course. Il était très facile d’obtenir des clichés.

“En fin de compte, j’ai organisé un tour qui, à mon avis, n’avait rien de spécial, mais je l’ai simplement mis au tableau et j’ai vu comment c’était. La pole position, c’est un peu une surprise… Si je me base sur mon rythme FP2 alors nous devrions être en bonne position pour essayer de le conserver. Je suis sûr que Max et Charles mettront beaucoup de pression, mais je ferai de mon mieux, bien sûr » – Carlos Sainz, Ferrari

Et après?

Le Grand Prix de Grande-Bretagne aura lieu à 15 h 00, heure locale, le dimanche 3 juillet. Lewis Hamilton part à la recherche de ce qui serait une neuvième victoire record de tous les temps sur un site de F1 – et sa maison en plus. Peut-il s’en sortir ? Ou sera-ce Carlos Sainz qui remportera sa toute première victoire ? Nous avons hâte de le découvrir.

[ad_2]
Source link

Nice Health